Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Le blog de jefherzog

Droits d'auteur protégés

868859527.gif 

C'est le premier jet d'une chanson sur une enfant atteinte de mucoviscidose. On m'avait demandé d'en écrire une et je restais un peu en rade. Ce témoignage de Claudine et les belles images qu'elle utilise pour décrire son combat et ses espoirs ont été le déclic. J'ai repris certaines de ses expressions dans le texte.

Le reste est un bricolage maison avec instruments réels divers (guitares, harmonica flûte) et virtuels (violons, violoncelles hautbois, basse).

J'utilise des logiciels de MAO (Harmony Assistant, Cubase).

 

Si la console flash ci-dessous  n'est pas fonctionnelle, vous pouvez télécharger le fichier mp3

 

 
Version deux : Arno a mis sa touche ( et ses guitares) au niveau de l'arrangement de cette chanson que j'ai donc écrite en pensant aussi à Daphné, une jeune Réunionnaise de 13 ans, elle-même atteinte par la maladie et passionnée de chansons.
Les virades de l'espoir à Poligny  nous ont poussé à mettre les bouchées doubles : la chanson a trouvé à notre retour en métropole sa voie ou plutôt ses voix, celles de la mère et la fille  Celia et Sandrine qui ont bien voulu l'interpréter avec leur propre sensibilité. Merci à Arno et à ces deux chanteuses pour cette collaboration. Beaucoup de travail !!!


la-mucoviscidose-3.jpg

Bien sûr, je sais, la vie
Ne m'a pas trop gâtée
Mais vous qui m'apportez
Ce  brin de sympathie :
Ne me regardez pas
Comme une bête curieuse
Je resterai heureuse
Malgré tous les tracas.
Et je n'attends de vous
Ni larmes ni pitié
Juste un peu d'amitié
Un petit peu d'humain
Un regard, votre main
Qui effleure ma joue.

Les autres à mon âge
Sont restés des enfants
Les maux et les tourments
Moi, m'ont rendue plus sage
Peut-être un peu trop vite
Mais je n'ai pas le choix
Contre ce mal sournois,
Cette course poursuite.
Sans peur et sans reproche
Comme un preux chevalier
Toujours prête à défier
Les douleurs et les fièvres.
Petit sourire aux lèvres
Poing serré dans la poche.

Je reste là debout.
les pieds ancrés sur terre
Dans cette rude guerre
Envers et contre tout.
Malgré le handicap
Je ne suis pas victime
Jusqu'à mon souffle ultime,
Je tiendrai bon mon cap.
Parfois je pars ailleurs,
Pour des pays lointains,
De meilleurs lendemains.
Je hisse  haut les voiles,
Les yeux dans les étoiles,
Et  l'espoir dans le cœur.

 
Chaque instant m'est précieux
Comme une perle rare
Comme un air de guitare
Comme un fruit délicieux
Une bouffée d'air pur
Ou un parfum subtil
Comme un oiseau gracile
S'évadant vers l'azur.
Comme cet horizon
Où mon regard se perd
Ce voilier sur la mer
Voguant vers l'aventure
Ou cette crique sûre
Bien loin de ma prison.


Quand je serai partie
Sans armes ni bagages
Pour mon dernier voyage
Surtout, je vous en prie
Je ne veux pas de pleurs
Ni chagrin, ni tourments
Un abri simplement
Au creux de votre cœur.
Et alors, quelquefois
Devinez dans  la nuit
Ce point discret qui luit
Au milieu des étoiles
Puis vers lui faites voile
En souvenir de moi.

 

Published by jef herzog - chansons

Le blog de jefherzog

De tout et de rien

Hébergé par Overblog