Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Le blog de jefherzog

fichier son téléchargeable en cas de problème avec la console flash.

A une période où l'image et la communication tiennent lieu de vérité, et où l'esprit critique et la distance ne sont plus les choses "les mieux partagées".

Beaucoup d'hommes politiques, entre autres peuvent être concernés par le sujet.
 
Paroles de la chanson en bas de page
 
Dernière version enregistrée en studio chez Arno Lorentz :
élaborée avec Band in a Box style midi, remouliné avec Harmony assistant (base de son Gold, samples d'instruments réels) style plus "cirque"
Arno a allégé et dégraisse tout cela.
 
 
 
 
L-Illusionniste-de-Sylvain-Chomet diaporama
 
 
Version initiale maison
 
Si la console flash ci-dessous  n'est pas fonctionnelle, vous pouvez télécharger le fichier mp3

 

 

Paroles

 

A peine est-il entré en piste

Le beau parleur, l’illusionniste,

A la fois prophète et messie,
Qu’à grand renfort de balivernes
Il nous fait prendre ses vessies
Pour des lanternes.
 
Une beauté imperturbable
A la plastique irréprochable
Se tient là, docile et muette.
Lui, avec ce beau faire valoir
et son grand serpent à sornettes
Tient le crachoir.
 
Nageant dans l'or et ses paillettes,
De son miroir aux alouettes
L’adroit prestidigitateur
Nous fait veniret nous captive
Avec ses lueurs de bonheur
Si attractives.

 

Habile manipulateur
Remarquable bonimenteur
Il sait susciter l’émotion
Manie avec dextérité
L’art subtil de la diversion...
Des dés pipés.
     

 Il sait jongler avec nos rêves
Qu’il fait virevolter sans trêve
Dans l’air sous nos yeux ébahis
Telles des bulles de savon
Eclatant, lorsque pleins d’envie,
Nous les touchons


Il nous promet monts et merveilles
Mais c’est en fait à notre oseille
Que ce fieffé charlatan songe
La vérité, il l’escamote
Il ne connaît que les mensonges...
Et sa cagnotte.

 
Calculateur froid et cynique
Ignorant morale ou éthique
Expert en communication
En faux, magouilles et trucages
Il nous vend ses contrefaçons...
et ses mirages.
      
 
Et cependant que sur la scène
Il bonimente et se démène
Monopolise l’attention,
Des complices sournois s’approchent
De nous, et entrent en action,
Nous font les poches.
.


 

Published by jef herzog - chansons

Le blog de jefherzog

De tout et de rien

Hébergé par Overblog