Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Le blog de jefherzog

 

Il n'avait pas prêté attention à cette démangeaison initiale, il avait simplement ressenti une fatigue, des maux de têtes, ces frissons, ces accès de fièvre et cette douleur musculaire qui laissaient augurer d'une grippe future, laquelle ne s'était jamais vraiment déclarée. Et puis, il y avait son travail qui l'accaparait, son travail de médecin qui était d'ailleurs pour lui plutôt une vocation, lui qui n'hésitait pas à soigner les plus démunis sans espoir d'une quelconque rémunération, lui pour qui autrui passait au premier plan et qui ne ménageait ni son temps, ni sa peine pour remplir ce qu'il considérait comme une mission.

On dit communément que les cordonniers sont les plus mal chaussés. Il en était de même pour lui , il n'avait pas songé à consulter un confrère qui aurait pu avoir, lui, le recul et la distance nécessaire pour établir un diagnostic et faire procéder aux investigations et aux analyses indispensables. Ce n'est que lorsque l’arthrite s'en était mêlée et que les étourdissements et même des accès de paralysie étaient survenus qu'il se mit à s'inquiéter de la situation et à prendre rendez-vous. Le diagnostic tomba assez rapidement : maladie de Lyme, cette affection transmise par les tiques, ces arachnides acariens. Il se souvint alors avoir été mordu il y avait quelques années par une de ces bêtes qui tombent à l'improviste sur votre corps, se nichent en quelque recoin discret, anesthésient au préalable l'endroit où elles vont vous piquer et se gorgent de votre sang. Il se souvint qu'un de ses chiens était mort à la suite de plusieurs de ces piqûres, son foie n'ayant pas supporté malgré les soins prodigués les contrecoups de la pyroplasmose que lui avaient inoculée ces bestioles repoussantes.

Le problème n'était pas tant qu'elles se nourrissent à vos dépens en pompant de votre sang, leur corps gonflant comme un obscène ballon de baudruche, le problème est qu'elles instillent en votre organisme ces bactéries insidieuses qui finissent par vous empoisonner littéralement la vie.

Il en avait tiré plusieurs enseignements, le premier que l'excès de proximité est néfaste à la lucidité et à l'esprit critique, le second que l'excès d'altruisme peut porter préjudice à ses propres intérêts et même à sa propre existence, enfin qu'il est des poisons qui agissent en différé et à long terme.

Il en est de même avec certains êtres humains, capables, en diffusant sournoisement leurs contaminations toxiques, de détruire à petit feu d'autres êtres humains, des groupes ou même des peuples. Et là le processus est comparable : anesthésier puis tout en parasitant sa victime lui instiller le poison qui inexorablement risque de le détruire.

Ces tiques humaines ont un nom : les pervers narcissiques.

 

http://aramel.free.fr/Tique-3.jpg

Published by jef herzog - contes

Le blog de jefherzog

De tout et de rien

Hébergé par Overblog