Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog de jefherzog

<< < 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 > >>

 

Livre

 

J'ai essayé d'aller au bout d'une idée que j'avais depuis un certain temps. C'est ici.

Voir les commentaires

 

ballade-amour-inacheve-1416575-616x0

AVT Louis-Philippe-Dalembert 7969

Louis Philippe DALEMBERT

blessures

 

 

Lors de son passage le 20 novembre à la bibliothèque communautaire de Poligny pour une lecture publique d'extraits de son dernier livre "Ballade d'un amour inachevé", j'ai pu discuter quelques instants avec Louis-Philippe DALEMBERT, écrivain haïtien, de son opinion sur les dérives de certaines ONG et les pratiques y-compris pédophiles de personnes qui, sous la couverture du bénévolat, s'adonnent à leurs déviances sexuelles. C'est ce qui m'a motivé à boucler le texte cette chanson qui restait en chantier, publiée par ailleurs il y a querlques jours sur mon blog.

 

Je l'ai soumise à l'écrivain qui a eu la gentillesse, malgré un emploi du temps fort chargé, de me donner par mail son sentiment sur mon texte :


salut jean-françois, 

je suis content de savoir que notre rencontre a pu vous amener à terminer votre chanson. ce serait vraiment dommage de ne pas finir cette belle satire, qui rappelle par moments le regretté brassens. un grand merci à vous. 
bien amicalement, 
lpd
Alors, je suis bien sûr satisfait de cet avis

Voir les commentaires

Voir les commentaires

Voir les commentaires

Voir les commentaires

Voir les commentaires

Voir les commentaires

Un sujet qui est longtemps resté tabou : les abus sexuels sur des enfants, souvent de nature intra-familiale, mais pas seulement, qui laissent des séquelles indélébiles. Et lorsqu'ils remontent à la conscience des victimes, des années après, ils peuvent avoir sur elles des effets destructeurs.

L'église, l'éducation nationale ont longtemps été sinon dans la complicité, au moins dans le déni qui valait tacite acceptation de ces crimes.

Certains pays en développement, comme la Thaïlande, la Roumanie, le Maroc ou Madagascar ont été ou restent un terrain de chasse privilégié pour touristes sexuels et même pédophiles auxquels quelques billets assurent l'impunité. S'ajoute à cela le fait que certaines structures d'accueil pour enfants améliorent leurs revenus en fournissant contre rémunération à ces pervers sexuels des proies faciles et sans défense.

L'ONG "Terre des Hommes" vient de piéger via Internet avec une fillette virtuelle pas moins de 20.000 prédateurs sexuels.

J'ai traité de ce sujet des abus sexuels d'enfants et leurs conséquences dans cette chanson, que plus de dix heures de travail en studio avec Arno ont contribué à affiner. Cliquer ici

Voir les commentaires

 

Taubira

 

En tant que parents d'enfants de couleur, nous avons été comme eux confrontés à maintes reprises au racisme chronique qui gangrène une partie de notre société. Il y a six ou sept ans déjà, notre fille Maeva se voyait traitée de guenon dans la cour du collège, Louis quant à lui, de sale négro tout juste bon pour être enc.... Le principal de l'époque, averti, n'a pas cru bon de sanctionner les auteurs de ces manifestations de haine. Il y a quelques jours seulement, des propos venant d'une bande de jeunes attablés devant des bières à la terrasse d'un café à la vue de nos enfants « il faudrait leur rouler dessus » l'avaient mis hors de lui.

Je commence à avoir du mal à lui faire comprendre que la réponse n'est pas de régler ses comptes, mais qu'elle doit venir de la société dans son ensemble. Mais que faire si certains de nos élus soit-disant républicains restent eux-mêmes sans réaction, comme ce fut le cas de nombre d'entre eux après que notre garde des sceaux ait été insultée par des manifestants:

« C'est pour qui la banane ? C'est pour la guenon ». C'est par ces mots qu'une fillette de 12 ans a brandi il y a quelques jours à Angers une peau de banane à l'endroit de Christiane Taubira. Les adultes entourant cette gamine ne faisant rien contre ces excès de langage, ce qui valait tacite acceptation ou approbation.

Quelques jours plus tôt par une candidate du Front national, assimilait elle-même la ministre à une guenon et interviewée assumait ces insultes.

Ces mots ne peuvent être tenus pour des « dérapages » comme la presse les qualifie avec une pudeur de violette. Ils sont tout au contraire le signe qu'une gangrène purulente qui est en train, sous nos yeux, d'infecter le pacte républicain.

 

Pour approfondir les faits aller sur cette page

 

Je relaie donc une pétition sur le net. Aller ici.

Voir les commentaires

Voir les commentaires

Le blog de jefherzog

De tout et de rien

Hébergé par Overblog