Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Le blog de jefherzog

Capitaine de pédalo

Chanson inspirée par la réflexion de Mélenchon sur Hollande."capitaine de pédalo", prise au premier degré.

Paroles, musique et harmonisation par mes soins dans un esprit folk/chanson de marins. Modal au début, puis les accords se diversifient au fil de la chanson. Utilisation de Band in a box pour l'arrangement de base.

Avec basse à archet, violoncelle, violons, basse acoustique, guitare, accordéon, banjo, pedal steel batterie, bodhran

Version studio  revue décantée et simplifiée et corrigée par Arno Lorentz. Choeurs par moi-même.

 

 

Version initiale avec le concours de Band in Box dans un style folklorique. Enregistrement à l'arrach avec les moyens du bord.

 

 

Je suis né en Île et vilaine

Dans le vieux port de Saint Malo...

Je rêve de courses lointaines

De Bangkok à Sao Paulo...

Je rêve de terres africaines,

De lagons, de secrets ilots.

 

J'ai tant envie de voir ailleurs

Mettre le cap sur l'horizon

Un de ces jours au p'tit bonheur

Je laisserai femme et maison

Et n'écoutant plus que mon cœur

Plutôt que la froide raison.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mais voilà, quelque chose me gêne

Et c'est la grande ombre au tableau :

Pas de voile ou mât de misaine

Pas de marins ou matelots.

Je suis un pauvre capitaine....,

Capitaine de pédalo.

 

J'ai essayé à Saint-Nazaire

De m'embarquer en clandestin

Pauvre de moi, quelle galère

On m'a découvert au matin

Aussitôt renvoyé à terre,

Le rouge au front, fichu destin. 

 

Mais je vais retenter ma chance

Rester en rade, j'ai du mal

Il faudra bien que je me lance

Sur mon engin un peu spécial,

Même si c'est pure inconscience,

A la seule action des pédales.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour oublier tant de déveine,

Je donnerais tout s'il le faut,

Je n'épargnerai pas ma peine

Pour enfin me jeter à l'eau.

Oui, moi le petit capitaine,

Sur mon modeste pédalo.

 

 

J'abandonnerai Madeleine

Tous mes amis et mon boulot

Pour voguer avec les baleines

Les dauphins et les cachalots

écouter le chant des sirènes

Et fendre fièrement les flots.

 

J'irai sur ce fragile esquif

Sa roue à aube et deux flotteurs

Braver la houle et les récifs

Et les tourbillons destructeurs

Affronter l'océan rétif,

Mes deux jarrets pour seul moteur

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Adieu, ma douce Madeleine

Et veille bien sur nos petiots

Sèche tes larmes, oublie ta peine

Aujourd'hui, est un jour si beau

Alors le petit capitaine

Est parti sur son pédalo.

Mais hélas comble de misère

A peine embarqué sur les flots

Que cet horrible mal de mer

L'a terrassé, fieffé salaud

Mettant tous ses projets par terre

Le laissant au bout du rouleau

 

 

 

Adieu les destinées lointaines

Les baleines, les cachalots

Les îlots, les rives africaines

Les sirènes et Sao Paulo

Le pauvre petit capitaine

Pédalera oh hisse et oh...

Le pauvre petit capitaine

Pédalera sur un ..... vélo.

Published by jefherzog

Le blog de jefherzog

De tout et de rien

Hébergé par Overblog