Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Le blog de jefherzog

Fichier son téléchargeable si la console ci-dessous ne fonctionne pas

 
Enregistré à l'arrache à la maison sur un arrangement Band in a box.
 
Un oiseau s'est arrêté sur le cerisier voisin et m'a confié ses préoccupations, et comme à l'instar de Saint François d'Assise, je comprends le langage des animaux, j'ai retranscris en langage humain et musical ses confidences

 

 
 
 version 2 tonalité plus adaptée
changement de style
 
<cke:param name="data" value="http://www.over-blog.com/_dewplayer.swf?son=http://data.over-blog-kiwi.com/1/52/78/98/20150612/ob_6fa3cf_bulle.mp3>

 

 

La forêt est si belle
Sans verrue ni pustule
Mais soudain ce bordel
Ces engins cannibales
On la ronge, on l'empale
On la brusque, et la bouscule..

Tout ça pour cette bulle
Stupide et imbécile
Une idée folle et nulle,
Pour accueillir les foules
De friqués baba-cool
Dans d'idiots bidonvilles.

Toi l'élu, toi l'édile,
Es-tu assez débile
Pour prôner ce bidule
Grotesque et ridicule
C'est trop bête, c'est trop con.
Laisse tomber ton béton

Elle est con cette bulle,
Soit-disant tropicale,
Idiotie majuscule,
Pour laquelle on mutile
La nature fragile,
Sans le moindre scrupule.

Cette obscène coupole,
Temple vain et futile,
Aux modernes idoles
Emoustille et stimule
Les requins qui spéculent
Dans leur secret exil.

Toi le riche qui triche,
Rentre donc dans ta niche
Avec ton os fiscal
Et tes pulsions vénales !
Obsédé du pognon
On connaît ta chanson.

Des flots de véhicules,
Des torrents de bagnoles
Dans les bouchons circulent
Vers leur agreste idylle
Et inondent la ville
D'infectes fumerolles.

Plaisirs superficiels
De touristes infantiles,
Tombeau du naturel.
Celui que tant adulent,
Il est bien ridicule,
Ce monde artificiel.

Touristes trop crédules
Qu'on séduit, qu'on en-fume,
Entendrez-vous l'appel
De nous autres rebelles?
A ce projet trop con
Ensemble disons non

La rivière en péril,
Plus rien du tout n'y coule.
Les touristes tranquilles
Dans l'aquarium se frôlent
En se tapant leur crawl
Dans ce doux swimming pool.

Dans la forêt qu'on viole
Il ne reste que dalle,
La vie s'est fait la malle.
Fuyant ce coin tranquille
Devenu trop hostile,
En perdant la boussole.

Citoyen trop docile
Resteras-tu servile ;
Toi mon gars, toi ma belle,
Devant ces criminels....
Ne paie pas l'addition
Pour ce projet bidon,
Bien trop bête, bien trop con.
Fais les laisser tomber leur béton !!!

 

 

Sur les problèmes de sécheresse, allez ici

 

Published by jefherzog - Chansons

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Le blog de jefherzog

De tout et de rien

Hébergé par Overblog