Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog de jefherzog

L'air du temps

Un peu de nostalgie . 

Au départ un petit défi : vers octosyllabiques avec des rimes internes

Arrangement Band in a box et l'intervention d'Arno pour le mix et le fignolage

fichier téléchargeable

Moi, j'suis pas trop dans l'air du temps
J’préfère plutôt Les airs d'antan
Les airs rétro, Les airs d'avant
Non, j'suis plus trop plus trop dans l'vent.
J'le revendique, j'suis un vieux chnoque
Un brin classique, Un poil baroque
Mais allergique sans équivoque
A la gothique ou au hard rock 

Suis-je un idiot par trop bégueule
J'aim'pas ces sonos qui dégueulent
Tout ce boucan qui t’rend sourdingue
Ces hurlements qui te déglinguent .
Ces amplis qui t'électrochoquent
Ces sons, ces cris qui te provoquent, 
Aggravés par  les hauts-parleurs,
Des nausées et des hauts le cœur. 

Suis-je un vieux sage ou un vieux singe
Moi, j’me ménage les méninges
Tous ces chanteurs qui m’pompent l’air
Pour mon malheur j'peux pas m'y faire.
Les écouter un vrai supplice.
Quand radios et télés complices
Leur pass’ tous la brosse à reluire
Eux qui jacassent pour ne rien dire. 

J'suis un vieux con d'la vieille école
J'aime les chansons qu'ont des paroles
Qui t’parlent à l'âme qui t’parlent au cœur
Sans trop de drames ou de malheur
Toutes ces chansons qui t’ font' qq chose,
T’filent des frissons pas d'ecchymoses
Qui t’chairent de poule qui t’dressent les poils
Et tourneboulent toutes tes étoiles.
 
Qui te transportent ou qui t'élèvent 
Et t'emportent au pays des rêves
Qui te chavirent, te vagabondent
Pour des délires de bout du monde
Qui garnissent tous tes tom’s de pages 
et remplissent tes albums d'images
Cell’ qui t’font voir la vie en rose
Mettent pour un temps l’brouillard en pause 


Je les entends sans me lasser
Ces survivants d’un temps passé.
Ces trois poètes, ces trois ancêtres
Qu’beaucoup c’est bête, ne peuv’ connaître
Eux qu’ont fait la nique aux années
La nique et de beaux pieds de nez.
Et me réveillent les esgourdes
Bien qu'un peu vieilles même un peu sourdes.

Le vieux Léo de Hurlevent
De “c’est extra” d’”avec le temps”
De “Jolie môme” des “Anarchistes”
D’”Paris Canaille” d’”la vie d’Artiste”
Le Moustachu à la guitare
Celui d’”misogynie à part”
Du “Gorille” des “Copains d’abord”
De l’”Auvergnat” de son “croqu’mort”
L’écorché vif du plat pays
des Bonbons”de Vesoul, d’Orly
de la “Mad’leine, de ces gens-là
Amsterdam” ne me quitte pas »

Et quand ces chansons de jadis
Dans mon ciboulot retentissent
Elles trimballent  avec elles
Des souvenirs en ribambelles
Un doux parfum de nostalgie
Et puis tout à coup par magie
Elles raniment les bougresses,
Les temps enfuis de ma jeunesse.

Published by jefherzog - Chansons

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Le blog de jefherzog

De tout et de rien

Hébergé par Overblog