Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog de jefherzog

 

L'alouette et le pinson

Ont voulu se marier,

Mais le jour de leur noce

N'avaient plus de quoi becqu’ter.

Pas même un petit morceau

de mouche ou de vermisseau.

 

Vers, insectes infortunés

Chassés ou intoxiqués

Par les grand bras à poison

Qui les douchaient à foison

D’une pluie guère agréable

Aux effets inexorables.

 

Les guêpes et les papillons

Les abeilles et les bourdons

Qui voletaient dans les champs

Étaient moins nombreux qu’avant

A trop butiner les fleurs

il leur arrivait malheur.

 

Le cruiser et le gaucho

Leur torpillaient le cerveau.

Ils en devenaient nunuches:

Où est donc passé ma ruche ? ...

Plus paumé que moi tu meurs ! ….

Souffrirai-je d’Alzheimer ? …

 

 Le gentil coquelicot

Le coquelicot nouveau

Que vous aimiez tant, mesdames

Avait aussi rendu l’âme.

N’égayait plus les moissons

De ses taches vermillon.

 

les Bayer et Monsanto

Ne l’avaient pas trouvé beau.

Ou trouvé un peu trop rouge

Au cœur des épis qui bougent

Et rendu, ces brutes épaisses,

Tous les Monet de leurs pièces.

 

Tout ça m’a fait mal au cœur

Et même couler des pleurs

J’en ai mouillé mon pinceau

Pour enlever des tableaux

Du roi des scènes champêtres

Les coquelicots du maître.

 

 

Published by jefherzog

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Le blog de jefherzog

De tout et de rien

Hébergé par Overblog