Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog de jefherzog

fichier téléchargeable

Des événements récents nous ont rappelé la triste réalité : des femmes victimes de la violence de leur conjoint. Les statistiques font état d'un meurtre tous les trois jours.

D'où certaines réactions passionnées à propos de la mise en avant du leader de Noir Désir

 et le coup de gueule de Nadine Trintignant.

Et la question de savoir si une peine purgée et la créativité artistique exonèrent  un meurtrier de sa responsabilité morale.

Je suis parti du point de vue de proches de la victime.

Pour le texte, j'ai opté pour des pentasyllabes et alterné rimes féminines et masculines, ce qui crée un effet rythmique.

Arrangement avec Band in a Box, divers styles musicaux et la collaboration habituelle d'Arno aux manettes et au clavier.

 

Mon Dieu, qu'elle est belle

Qu'est ce que tu attends

Pour aller vers elle ?

Toi qui lui plais tant

Aujourd'hui ta reine

Parait endormie

Bien calme et sereine

Blottie dans son lit.

Toi aussi tu l'aimes

Dès le premier jour

Et ce serait même

Ton seul grand amour ?

Mais fait un peu louche

Et même inquiétant

Au coin de sa bouche

des perles de sang

Ne reste pas là

Là, à réfléchir !

Il te faut agir

Vite, appelle la.

Et ce serait toi

L'assassin jaloux

Et ce serait toi

L'auteur de ces coups ?

Tu le vois, la chance

Enfin t'a souri.

Et à tes avances

Elle t'a dit oui

Elle était si belle

Quant à toi n'es tu

Qu'un mec sans cervelle

Qui cogne et qui tue ?

Vous donnez l'image

De deux amoureux

Pas vraiment très sages

mais vraiment heureux

Déjà, il paraît

T'as purgé ta peine

La nôtre à jamais

Côtoiera la haine.

Un amour passion

Et même un peu fou

Le qu'en dira-t-on

Tu sais, on s'en fout.

C'était notre fille

C'était notre sœur

Cet éclat qui brille

Au creux de nos cœurs.

Veille bien sur elle

Nous te la confions.

Elle est un peu frêle

Un vrai papillon.

N'es-tu qu'un sauvage

Et un moins que rien

Brisant son visage

A grands coups de poing

Baisers et caresses

Vous voilà tous deux

Comblés de tendresse

Et fou amoureux

Et cette arrogance

Quand toi tu devrais

- Remords ou décence-

Te taire à jamais

Complice et amant

Surtout prends-en soin

De ce pur diamant

Dedans son écrin

Comment oublier

Désolé mon gars

Comment pardonner ?

Nous ne pourrons pas.

 

Published by jefherzog - chansons, Chansons

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Le blog de jefherzog

De tout et de rien

Hébergé par Overblog