Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog de jefherzog

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>

ci dessous la chanson tempo 100

ci-dessous l'accompagnement seul

 C'est le destin peut-être,
Ou l’effet du  hasard
Qui d'un coup le  fait naître,
Au tout premier regard,
Cet émoi importun
Qui colore leurs joues
Cet embarras soudain
Ces gorges qui se nouent

C'est ce premier frisson
Qui fait vibrer leurs corps
Cette envie d'unisson
Et ce besoin d'accord.
C'est cette connivence
Qui entre eux deux s'installe
Cette étrange  attirance
Ces yeux brillant d'étoiles.

C'est la première lettre
Timide et clandestine
Que devra lui remettre
Le copain, la copine
Ce premier rendez-vous
Interdit et secret
Ces peurs et ces tabous
Et ces aveux muets.

C'est le temps des soupirs
Rêves inassouvis
C'est le temps des sourires
Empruntés ou ravis
Des audaces et des peurs
C'est cette effervescence
Et ce flux de douceur
Ces désirs en partance.

Griffonné à la hâte,
C'est ce premier poème,
Aux rimes maladroites,
Ponctué de « je t'aime »
Qu'au cahier d'écolier
On confie un beau soir,
Qui finit, oublié,
Tout au fond du tiroir.


Ce premier premier pas
Ces gestes esquissés
Ces mots qu'on n'ose pas
Par peur de tout briser.
Ce nectar et ce miel
Cette douce euphorie
Qui teinte d'arc-en-ciel
L'horizon de leur vie.

 

C'est le temps des promesses,
Des serments, des toujours,
Qui la mue en princesse
Et le fait troubadour.
Qui les rend tous les deux
Fiers et invulnérables
Et laissera en eux
Ce goût d'inoubliable.

 C'est aussi l'innocence
De leurs huit ou neuf  ans
C'est ce temps de l'enfance
D'il y a bien longtemps
Et si plus tard la vie
Le réveille un beau jour
C'est cette nostalgie ....
D'un tout premier amour.

 

Voir les commentaires

Coronavirus

Un sujet à la mode sur un air de blues.

J’peux pas sortir

C’est la galère

Mais faut s’y faire.
J’veux pas mourir.

Je reste en cage
comme un oiseau
Le temps est beau
Et moi j’enrage.

Ça m'cass' les couilles
De vivr comm ça
De rester là
Comme une andouille

A la radio
On n'entend qu'ça
Tous ces débats
Qui volent si haut.

Les spécialistes
Sont pas d'accord
Chicanent à mort
Sur leurs fausses pistes.

Les politiques
Ces m'as-tu vu
Naviguent à vue
C'est pathétique

Entre quatr murs
J’suis confiné
Et mal tourné
C’est bien trop dur

Comme j' tourne en rond
Que j'râle sans cesse
Y'a ma gonzesse
Qui pèt les plombs

Ell peut plus m'voir
Depuis c'Covid
Liberticide
C'est chambre à part

Mes deux moutards
Et leurs problèmes
M'tapent sur l'système
J'en ai trop marre

Faire la nounou
Et faire l'instit
Y'a des limites
pas vrai ? à tout !

Coûte que coûte
Les occuper :
Dans leur carrée
on joue au foot

Pont

Alors que faire
Dans ce contexte
Écrire un texte ?
trouver un air ?

Et bien j’écris
Quelques couplets
Pour oublier
Tous ces soucis.

Je les décore
D’un peu d’musique
Un air basique
Et quatre accords.

Et j’suis content
De ma chanson
De tout’ façon
J’ai tué le temps

Alors j’l’entonne
Plus ou moins bien
Mais ça fait rien
Moi j’m’en tamponne

J’ouvre la fenêtre
Air et paroles
Alors s’envolent
Vers vous peut-être ?

Si c'est pas l'cas
Tant pis c'est con
pour ma chanson
Qui décolle pas !

Et puis je me dis
Il finiront
De tout façon
Tous mes ennuis ...

Ça fait des heures
que moi j'en rêve
de cette trêve ...
des confineurs

 

Voir les commentaires

Décidément on est créatif sur easy zic. Le texte présélectionné à mettre en musique était le suivant :

Le procrastinateur

Premier couplet

Jamais le jour même;
Toujours le lendemain.
Et le lendemain,
Du pareil au même!

Deuxième couplet

Toujours plus à faire;
Mais jamais rien de fait.
Et quand rien n'est fait,
Il y a plus à faire!

Troisième couplet

S'il avait le temps,
Il prendrait tout son temps.
Mais comme il attend,
Il n'a plus le temps!

Pont (avant le troisième couplet)

Il préfère attendre
Le bon moment.
Mais le bon moment
Se fait attendre!

Refrain (après chaque couplet)

Il ne peut rien achever
Car il n'a rien commencé.
Il ne peut rien commencer:
Il ne fait que différer!

Mais je voyais dans ce texte des choses à améliorer et j'ai proposé des compléments, réorganisé le tout, changé le couplet. Voir en bas.

Et Chris Montaigne l'a mis en musique de manière sympa et ça donne ça

Le texte à ma sauce

Ce qui est fait n’est plus à faire
Voilà ce qui disait mon père
Mais ce principe, hélas, mon cher
J’peux vraiment pas m’y faire.

Jamais le jour même;
Toujours le lendemain.
Et le lendemain,
C’est du pareil au même!
Toujours plus à faire;
Mais jamais rien de fait.
Et quand rien n'est fait,
Il y a plus à faire!

J’ai pourtant de vrais savoir- faire
Plein de talents, de la mémoire
Mais les travaux ou les devoirs
Voilà je les diffère.

Si j’avais le temps,
Je prendrais tout mon temps.
Mais comme j’attends,
Je n’en ai plus le temps !
Je préfère attendre
Enfin le bon moment.
Mais le bon moment
Se fait toujours attendre!

Autour de moi, ils vocifèrent
Et me reprochent mon laxisme
Ma paresse et mon j’m’enfoutisme :
Rien dire et laisser faire.

Ils n’ont rien compris
Tous mes calomniateurs
Mon petit bonheur
N’a vraiment pas de prix
De loin je préfère
Vivre cool et plan plan
Et tout le restant
Le restant m’indiffère.

 

 

Voir les commentaires

Sur le site easy zic, une des activités proposées consiste à composer et/ou écrire à propos d'une photo ou d'une image. (Easy/Magine)

J'ai écrit un texte sur l'image un peu provocatrice que je reproduis ci-dessous et un compositeur (pseudo : Illos) l'a mis en musique lui a donné un titre et enregistré le tout.

La chanson est publiée sous licence   au nom de la propriété intellectuelle des créations.  Mais on a le droit de la télécharger.

polichinelle

Quelques morceaux de bois
Et de tes doigts habiles
T’as voulu faire de moi
un gamin bien docile

T’étais bien seul, c’est vrai
au déclin de ta vie
A coup sûr tu manquais
d’une vraie compagnie.

T’as voulu un enfant
Adapté et bien sage
Surtout obéissant
Sculpté à ton image .

Mais vois-tu, cher papa
Tu m’en vois désolé
Tu t’es planté ma foi
Et je vais m’envoler.

J’ai coupé les ficelles
De mes pieds-poings liés
Oui, le Polichinelle
Enfin s’est détaché.

Inutile mon vieux
d’implorer ma clémence
Je vais sous d’autres cieux
enfin tenter ma chance.

Et toi qui t’en indigne
mon pseudo géniteur
Regarde bien ce signe
Va te faire voir ailleurs.

Voir les commentaires

funambule

J'ai proposé le texte sur le site d'easy zic, je l'ai moi-même mis en musique, mais d'autres l'ont également fait, suivant leurs goûts musicaux, leur vécu et leur sensibilité.  (et aussi avec des moyens techniques différents) . De très belles compositions !! Et au fil des heures, elles se multiplient !!!! Amusant exercice de style. Le texte est tout en bas.

Il serait amusant et intéressant d'avoir votre propre avis sur vos préférences en laissant un message ci-dessous ou par mail à mon adresse :

jean-francois.herzog@wanadoo.fr

Ma proposition. (moyens du bord)

Proposition de guye

Proposition de tiboy

proposition de Majoran

proposition de Chris Montaigne

seconde proposition de Chris Montaigne

proposition de Desdanova

proposition de asseptica

proposition de fab coma

proposition de 4 k2

Sur le fil du rasoir
    il progresse à pas lents
    Sur le fil dérisoire
    De l'espace et du temps ;

Souple, léger et libre
il se joue du vertige
et des déséquilibres
Qu'avec art il corrige.

    Et son long balancier
    Oscille dans la nuit.
    Le monde est à ses pieds
    Passif et endormi

Seules quelques lumières
De là-bas lui parviennent
De tous ceux de la terre
A là vie fade et vaine.

    Qui n'ont d'autre passion
    Qu'une morne routine
    Qui n'ont d'autre ambition
    Que de courber l'échine.

Lui a quitté ces gens
lâches et pusillanimes
Ces hommes croupissant
Au fond de leur abîme

    Et sous l'immensité
    de la voute céleste
    Avec agilité
    Renouvelant son  geste.

Lentement il avance
Sans pause ni escale
Sûr de lui, en silence
Le cap sur son étoile.

Voir les commentaires

Cliquer pour aller à la page de la chanson

Double jeu et zizanie

Voir les commentaires

Cliquer sur image ou titre pour aller à la page de la chanson

Accords perdus

2019/10/accords-perdus.html

Voir les commentaires

Voir les commentaires

Voir les commentaires

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>
Haut

Le blog de jefherzog

De tout et de rien

Hébergé par Overblog